Mardi 8 septembre 2015 tagAttractions, tagCoulisses

Le numérique, source d’innovation pour le Futuroscope

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

Le développement des technologies numériques est aujourd’hui un moteur de création et d’innovation dans les parcs d’attraction. Il permet de renforcer l’attractivité et l’expérience visiteurs, à l’image du Futuroscope qui a choisi d’investir fortement dans le domaine.

futuroscope_vd12crea_002.jpg


Le Futuroscope a été parmi les parcs d’attraction un pionnier en France dans l’utilisation de la technologie IMAX, IMAX pour « IMage MAXimale », à l’époque avec pellicule. L’arrivée du numérique change la donne tant en termes de qualité d’image, d’offres au sein des catalogues de films mais aussi d’innovations au service du visiteur.

 

Les premières séances en numérique au Futuroscope ont été lancées en 2012. « Le passage au numérique a apporté un gain qualitatif conséquent. Le film de la « Vienne Dynamique », initialement tourné avec une luminosité très sombre, a retrouvé une image de haute résolution et une belle luminosité », confirme d’emblée Yannis Marchet, responsable technique attractions, à la tête d’une équipe d’une dizaine de personnes, attentives aux évolutions technologiques numériques et à leur adaptation sur le site. « Surtout, avec l’argentique, la moindre poussière devenait à l’écran un tronc d’arbre ! »

 

Les écrans du Futuroscope à Poitiers ont une surface comprise entre 600 et 900m² (pour les dômes). C’est dire si le passage au numérique (notamment pour les attractions « La Vienne Dynamique», « le Petit Prince » ou encore « Les ailes du courage »), permet d’augmenter la résolution de l’image, tout en se débarrassant d’un matériel coûteux, énergivore et très encombrant. En effet, le film est maintenant totalement contenu sur une petite puce d’une résolution 2k (2048 par 1080 pixels) ou 4k (4 096 par 2 160 pixels). « Cette résolution permet de proposer au visiteur une image parfaite, de très haute qualité, offrant une immersion totale », souligne Yanis Marchet.

 

En janvier prochain, la technologie de projection LASER pour les films IMAX sera installée au Kinémax, pavillon emblématique du Futuroscope. L’objectif de cette technologie est de produire une source de lumière élevée et constante à partir d’un laser. Les gains en termes de résolution, mais également de consommation d’énergie sont importants. « Avec la nouvelle technologie LASER, un seul vidéoprojecteur sera nécessaire pour une projection sur un écran de 600 m² ».

 

 « Une image numérique est réussie quand les gens ne savent pas expliquer pourquoi ça leur a plu. » souligne Yannis Marchet.




Mardi 8 septembre 2015 tagAttractions, tagCoulisses
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Sur le même sujet
Voir tous les communiqués