Mardi 23 février 2016

Poitiers, la petite Athènes

  • PARTAGEZ SUR

Chroniques du futur, 4 - par Dominique Hummel [originellement publié dans "7 à Poitiers" du 3 février 2016]

db19e.jpg

L'Expo universelle de 2025 sur le thème de l'Hospitalité avait donné un coup de fouet à la ville.
Il fallait un certain culot pour proposer la candidature de Poitiers à ce rendez-vous mondial ! Le parti pris de répartir l'événement sur 10 villes françaises permit à Poitiers de faire valoir sa position à mi-chemin entre Paris et Bordeaux.

Mais c'est surtout l'audace du projet présenté par l'équipe d'architectes qui emporta la décision. "Pas besoin d'être un géant pour voir grand", le slogan fit mouche de la part d'un territoire qui avait déjà donné la preuve de sa capacité à surprendre.

Ce matin, de mon appartement sur le chemin des grandes dunes, le point de vue sur la ville a un petit air athénien... La vallée du Clain libérée de ses constructions se donne généreusement à l'espace public. Réaménagée pour les transports en commun, la rivière s'anime aux passages réguliers des catamarans hydroglisseurs. Des installations artistiques jouent avec élégance des éléments naturels : eau , terre et vent forment un délicat ruban vert et bleu donnant vie, ici à des sculptures de voiles, ailleurs à des îles rehaussées de mobiles musicaux géant . Au crépuscule, des plantes bioluminescentes éclairent les berges et tracent les chemins piétonniers. Qui aurait imaginé qu'un jour l'électricité viendrait des roses ?

Mais la véritable prouesse de l'Expo 2025 c'est la Ferme urbaine ! Posée sur les falaises du Clain, elle compte autant de balcons et de toits potagers que de pièces à vivre. Cité fertile capable de faire vivre 5000 personnes en indépendance énergétique et alimentaire, ce projet expérimental emboite 500 logements dans une sorte de galette bâtie sur pilotis. Projet qui a inspiré des programmes de construction dans toute l'Europe sous le nom discutable de... "Broyé du Poitou"...

J'ai vécu plusieurs années dans cette ferme des Dunes. Jusqu'au jour où mon fils m'a rendu visite avec sa famille et son animal de compagnie, un cheval-nain qu'il avait "fait faire" (!) en Chine. La bête avait saccagé les 200 mètres carrés de potager sur ma terrasse au 7ème étage ! Résultat : j'ai du quitter ce logement pour la Tour Mangrove au Fief. Encore une "expérience" hors de l'ordinaire . Mais Robot Sapiens mon Majordome virtuel m'a déconseillé de réveiller ce souvenir. D'ailleurs j'ai plein de choses à faire aujourd'hui. C'est la Journée mensuelle de l'Hospitalité. Une tradition depuis l'Expo 2025.
Aujourd'hui j'invite les derniers arrivés dans l'immeuble .
Et c'est moi qui régale !

[A SUIVRE]

Lire la chronique du futur, 3

Mardi 23 février 2016
  • PARTAGEZ SUR
Derniers communiqués
Voir tous les communiqués